L’Art dans la Ville : les palissades du chantier du tramway comme supports artistiques

, , , , ,

tram-mains

Cette démarche s’inscrit dans une politique plus globale que Christian Estrosi a souhaité développer en matière d’art urbain.

 

Solliciter des créateurs pour qu’ils introduisent, dans le paysager urbain, une présence artistique contemporaine, est devenu une réalité à laquelle la Ville de Nice est particulièrement attachée. Le pari de toute installation d’œuvres d’art dans l’espace public est de métamorphoser la ville en ‘réinterrogeant’ le patrimoine existant, en installant des repères nouveaux qui eux-mêmes façonneront la future image de la ville.

 

Plus que jamais, le paysage urbain niçois est aujourd’hui marqué par une importante présence contemporaine qui ancre Nice dans le XXI° siècle. « Les neuf lignes obliques » de Bernar Venet sur le quai des Etats-Unis ou les sculptures de Jaume Plensa sur la place Masséna, illustrent avec éclat cette réalité.

 

De même, l’invitation faite à des artistes d’intervenir sur les palissades de chantier du tramway, installe plus encore l’Art dans la ville, c’est-à-dire l’Art dans la vie des Niçoises et des Niçois.

tram-art

STEW et RETRO sont des artistes de GCA Gallery, haut lieu du street art à Nice et situé au 16 bis rue Catherine Ségurane. 

STEW y a été exposé au mois de juin 2014 et RETRO sera exposé en solo au mois de juin prochain.

 

RETRO (Retro Graffitism) | http://www.retrograffitism.com

Artiste français, né en 1974

1988 : découverte du graffiti avec spraycan art

1990 : je commence à faire des tags

1992 : début des peintures sur mur

1994 : chromes dans les rues de Paris et murs en terrain

1996 : j’arrête le graffiti “vandale” et presque totalement les terrains, je commence à travailler en atelier, peinture et travail du bois – meubles, lampes, enseignes, lettres découpées…

2000 : je deviens graphiste web

2007 : Directeur artistique

2011 : saturation en atelier, je cherche la synthèse entre mon travail de graphiste, le graffiti et les volumes en bois, je reprends les bombes et c’est la reprise du graffiti.

2012 : je reprends tout depuis le début en graffiti, je change de pseudo, affine mon concept, et je commence à créer RETRO GRAFFITISM – Murs, illustrations, travail en volume.

C’est quoi Retro Graffitism ?

Le courant dit “RETRO FUTURISME” ouvrait d’infinies perspectives, alors je me suis posé la question : “Et si le graffiti avait émergé avant et ailleurs”.

Voilà le concept : “Et si ?”

Et si le graffiti (version tagueur et graffeur) avait débuté avant la seconde guerre mondiale par exemple ?

Et s’il avait émergé en plein Japon féodal ?

En partant de cette idée, je me suis rendu compte que le sujet était sans limite, mais surtout, qu’il me permettrait d’explorer tous les courants graphiques imaginables et qu’il réunissait tout ce que j’aimais.

RETRO a peint les escaliers de du palais des sports de BERCY et va peindre juste avant Nice une fresque au siège de HAVAS.

 


 

 STEW | Artiste français, né en 1978

 

Diplômes / formation :  BTS Multimédia

Thématiques traitées /inspirations / influences : Asie, Skate et Graffiti

Techniques utilisées : pochoir, collage, bombe aérosol et vexel

Espaces publiques préférés : surfaces métalliques

Galeries / Expositions :  Welcome on Bird, Guillaume Daeppen Gallery, Bâle, Suisse, 2014

 

Bibliographie

 Vitry ville Street Art, Critères Editions, 2013

 Les Bains résidence d’artistes, Edition Drago, 2013

 Paris pochoirs, Edition Alternatives, 2012

 Vitry vit le street art, Edition Critères, 2011

 Graffiti, Claude Abron , 2010

 Stencil History X, Editions C215, 2007

 Livre Rouge, Editions C215, 2006

 

Évènements importants

 Naissance de sa fille, 2014

 Fresque Place de Vénitie (52m), Paris, 2014

 La Tour 13, Paris, 2013

 Inauguration du 1er Graff Park français, Mantes-la-Jolie, 2010

 

MIRYAN KLEIN | http://www.miryan-klein.com

 

Les créations de Miryan Klein sont d’ores et déjà entrées dans de grandes collections publiques (Musée Grimaldi, Musée Coupelouzos d’Athènes, Fondation Züblin de Zurich, Fondation Hutz d’Anvers, …) et plusieurs collections privées prestigieuses.

 

Miryan Klein conçoit des œuvres dont l’originalité, la stylisation, la facture, la poésie et les techniques innovantes – utilisation de matières souvent très contemporaines et inhabituelles – les rendent uniques et remarquables. Le premier mérite de ses créations est l’impact de leur questionnement sur le spectateur. Leur valeur intrinsèque intervient en deuxième lecture sur un mode poétique qui leur donne une dimension supplémentaire.

 

Miryan Klein réside plusieurs mois par an à Nice où elle crée ses œuvres dans son atelier du Mont-Boron, lorsqu’elle ne séjourne pas en Normandie où elle passe également la plupart de son temps dans son second atelier. Ce n’est pas dans les foires, salons ou galeries que vous croiserez Miryan Klein qui est une femme d’atelier, en perpétuelle création et remise en question artistique, ce qui donne à son art et à sa démarche un caractère si singulier.

 

Miryan Klein est représentée par Art Point Gallery (Belgique), la Mark Hachem Gallery (Paris), la Galerie Heine (Strasbourg) et, sur la Côte d’Azur : la Galerie Nouchine et 11 Columbia (Monaco). Ces galeries présentent les plus récentes créations de Miryan Klein qui associent la peinture à la vidéo et celles qui dissimulent les paysages et les saisons derrière une brume. Elles proposent également plusieurs œuvres de Miryan Klein de différentes périodes, emblématiques des diverses techniques utilisées et des thèmes chers à l’artiste.

Biographie

Née en 1951 à Lyon, Miryan Klein sera dès son jeune âge attirée par plusieurs formes d’expression artistique (dessin, peinture, danse classique). Les arts plastiques lui permettront de canaliser son énergie créative. Sa première période s’inscrira dans la figuration, en réalisant portraits et sculptures (1970-1975). Son œuvre évoluera progressivement vers l’abstraction.

 

Démarche artistique

Imprégnée d’un besoin de témoigner des absurdités de notre société, mais aussi d’un optimisme empreint de conviction personnelle, Miryan Klein se refuse à accepter les dérives de notre système avec fatalité et dénonce les travers de notre société. Parmi les thèmes abordés figurent la destruction de la nature, le racisme, la perte d’identité : Les Stations d’eau, la Foule, Le Métissage, La Forêt, Human Traffic, Across the Mirror, Spiritual Emergency, No more seasons …En 2009, le Déjeuner sur l’Herbe de Miryan Klein (œuvre de 2002) fut d’ailleurs au sujet du Bac Pro dans l’épreuve de français aux côtés de ceux de Manet et de Picasso.

En miroir à cette démarche, Miryan Klein propose un travail d’introspection où l’intimité se dévoile dans la plus grande sincérité.

 

Techniques

La technique de Miryan est en évolution constante et croise les nouveaux médiums comme le néon et la fibre optique, tout en intégrant la maîtrise du trait et de la couleur. Ainsi, dans les no-painting, le néon se substitue au pigment en donnant naissance à une “peinture de lumière”. Quant à la fibre optique ou à la vidéo, Miryan les allie à la peinture et crée un nouveau moyen d’expression dans laquelle les frontières entre peinture et installation, mais aussi entre réel et virtuel, s’effacent…

 

Expositions personnelles

 

2014

Mark Hachem Gallery – Paris

Galerie Neoclassica – Milan

Salon du Meuble – Milano Design Week

La Voile d’Or – Saint Jean Cap Ferrat

 

2013 Rentrée Solennelle – Faculté de Médecine – Nice

 

2012

Mas du langoustier – Porquerolles

Agence Barclays Nice Karr, Nice

 

2011 « Kama Sutra », Art Point Gallery, Mol (Belgique)

 

2010

 

« Fame Femme », Vitrine Ventillo, Nice
« La consommation, nouvelle morale du monde ? », La Menuiserie, Nice 2009 Vision Future, Nice
« L’art d’aujourd’hui se conjugue au féminin », Museaav, Nice

 

2008 Art Point Gallery International, Belgique

 

2007 Art Point Gallery International, Belgique 2006 « Mutation », Galerie Art&Rapy, Monaco

 

2005

 

Galerie Art’7, Nice

 

2004

 

« No Painting » Art Point Gallery, Mol (Belgique)
Espace Villary , Fondation Jacques Aldebert, Nîmes

 

2003 « Lignes Exterieures », Chapelle des Penitents Blancs, Vence
Fondation Privée, Zurich
Hôtel Mariott Zurich

 

2002 « Ouvert pour travaux » Galerie Municipale de la Marine, Nice

 

2001 Stedelijt Museum, Belgique
Galerie Art’7, Nice

 

1999 Galerie Art’7, Nice

 

1998 « L’Eau sur la Planète », La Croix Rouge Française, Jardin d’Acclimations, Paris
Galerie Art’7, Nice

 

1997 « Miryan Klein », Blue Point Gallery, Bruxelles
Galerie Art’7, Nice
« Aimez-vous les belles choses ? », Riviera Gallery, St-Paul-de-Vence

 

1996 Hôtel Aston, Nice

 

1995 Galerie Lola Gassin, Nice
Galerie Art’7, Nice