Tout savoir sur le chantier du puits d’entrée du tunnelier

tunnelier-actu

 

Le puits d’entrée est l’ouvrage par lequel sera introduit le tunnelier qui creusera le tunnel de la ligne Ouest/Est de tramway.

Le puits d’entrée mesure 60 mètre de long, 12 mètres de large et environ 20 mètres de profondeur. Il sera réalisé par la technique des parois moulées et du creusement en taupe. Sa construction démarrée au début du mois de septembre 2014 durera 14 mois sauf aléas de chantier.

parois-2

Les parois moulées

Les murs périphériques du puits d’entrée sont réalisés selon la technique des parois moulées. Cette technique consiste à construire depuis la surface (et donc sans aucun terrassement préalable) les parois périphériques de la  « boite » du puits.  Une machine dite « hydrofraise », creuse à l’abri d’une boue bentonitique (faite d’argile naturelle) sur une largeur de 1,2 mètre jusqu’à 28 mètres de profondeur. Le forage est ensuite équipé de cages d’armatures et bétonné. La boue récupérée en tête par substitution du béton est dessablée et revalorisée dans la centrale de traitement à boue. Après réalisation des parois périphériques, le fond étanche de la boîte est mis en œuvre par injection de coulis (bentonite et ciment) depuis le terrain naturel. Le puits étant rendu étanche, les eaux  « emprisonnées » peuvent être pompées sans incidence sur la nappe phréatique.

Le creusement en taupe

Une disposition particulière est, de plus, mise en œuvre à Nice : pour limiter les nuisances sonores inévitables si le creusement était entièrement réalisé à ciel ouvert, un couvercle, ou plus exactement une dalle de couverture, sera préalablement coulée en place. Des ouvertures seront maintenues dans cette première dalle pour l’évacuation des déblais de terrassement par camion. Cette technique est appelée « creusement en taupe » par analogie avec ces petits bâtisseurs de galeries souterraines. En fin de terrassement, le radier est coulé en place et prêt à recevoir les éléments du tunnelier.

excavation

 

Le montage du tunnelier

Le tunnelier est la machine qui creusera et construira le tunnel au rythme d’une progression d’environ 10 mètres par jour. Celui-ci sera acheminé fin 2015 en pièces détachées descendues dans le puits à l’aide d’un portique sur rail Après assemblage, le creusement pourra débuter au printemps 2016. Il mettra environ 11 mois pour réaliser les presque 3 km de tunnel entre la rue Ségurane à l’Est et la rue de France à l’Ouest.    Le portique servira également à l’alimentation du tunnelier, notamment pour l’approvisionnement des « voussoirs », les anneaux en béton préfabriqué de 40 centimètres d’épaisseur qui constitueront la paroi définitive du tunnel.

montage-tunnelier

tunnelier-image

Le percement du tunnel

Le tunnel sera réalisé grâce à une machine très sophistiquée, un tunnelier à pression de boue. Il construira le tunnel au rythme d’une progression d’environ 10 mètres par jour. Le tunnelier sera acheminé fin 2015 en pièces détachées et descendues dans le puits à l’aide d’un portique sur rail. Après assemblage, le creusement pourra débuter au printemps 2016. Il mettra environ 11 mois pour réaliser les 3 km de tunnel entre la rue Ségurane à l’Est et le début de la rue de France à l’Ouest (angle bd Grosso). Le portique servira également à l’alimentation du tunnelier, notamment pour l’approvisionnement des anneaux en béton préfabriqués (voussoirs) de 40 centimètres d’épaisseur qui constitueront la paroi définitive du tunnel.