Signature de la charte concessionnaires

, , , , ,

concessionaires-tram

Au total la ville de Nice comporte plus de 8 500 km de réseaux divers enterrés. Eau potable assainissement, électricité moyenne, basse tension, gaz, réseaux de télécommunication… Il s’agit d’un patrimoine invisible, mais essentiel, car il assure une part importante de services publics et de services à la population.

 

Ces réseaux ne font « qu’occuper » l’espace public souterrain : chaque concessionnaire doit déplacer à ses frais son réseau lorsque nécessaire.

Une partie de ces réseaux dépend de la Métropole (réseaux humides : eau potable, eau brute, eaux usées, eaux pluviales), mais l’essentiel dépend de Maîtres d’Ouvrage indépendants, qui gèrent chacun leurs propres calendriers d’intervention : ERDF, GRDF, RTE, GRT Gaz et tous les acteurs de la téléphonie et du câble (Orange, Completel, Free, SFR, Numéricâble)

Le maître d’œuvre de la Métropole, ESSIA, a pour responsabilité de coordonner les différentes interventions de ces concessionnaires. Mais l’expérience montre que cette phase de travaux de déviations de réseaux est un point sensible si les différents Maîtres d’Ouvrage ne coordonnent pas de façon satisfaisante leurs interventions.

Cette « CHARTE D’INTERVENTION TRAVAUX » a été élaborée de façon collégiale avec tous les concessionnaires. Elle a pour objectif de fédérer les acteurs dans le cadre de l’opération de construction de la ligne Ouest/Est de tramway, mais également pour la future ligne T3 qui se déploiera dans la plaine du Var.

 

Cette approche “partenariale”  est une première dans ce type de projet.

 

La Charte décrit les engagements pour tous les acteurs, et décline les modalités de la coordination des travaux.

Il est effectivement impératif de faciliter les relations entre les nombreux intervenants et d’avoir une meilleure cohérence entre les multiples maitres d’ouvrages.

Cette charte intègre :

  • Les procédures d’échanges et la circulation de l’information ;
  • La bonne tenue de chantier ;
  • Le suivi des incidents réseaux ;
  • La concertation entre les Coordonnateurs en matière de Sécurité et de Protection de la Santé (CSPS) ;
  • La gestion géographique et temporelle des interventions et du respect des objectifs de planification du projet

 

Attachant une grande importance au bon déroulement des travaux, la Métropole Nice Côte d’Azur a souhaité que soient consignées – par le biais d’une charte d’engagement – les règles d’un fonctionnement optimisé des travaux pour tous les acteurs intervenant sur le terrain afin de limiter la durée des travaux et minimiser ainsi leur impact sur l’environnement.