Tout sur le projet

105_Perspective_PontHotelier_Gauche f

Le schéma des transports de la métropole niçoise définit son action en matière de développement des transports publics pour les vingt ans à venir. La ligne Ouest<>Est du tramway en est la pierre angulaire.

Un projet de grande envergure

 

La ligne Ouest<>Est de tramway a pour objectif d’améliorer l’offre de transport dans le bassin métropolitain de Nice Côte d’Azur. Sa réalisation a été plébiscitée le 4 décembre 2009, dans le cadre de l’évolution du réseau de transports urbains du territoire à l’horizon 2030. Les travaux ont débuté en octobre 2013 et la mise en service est prévue pour 2018. Longue de 11,3 km et de 20 stations, la ligne suit l’axe Ouest-Est de la ville, avec deux branches à l’Ouest :

  • une branche Nord de 1,7 km, se dirigeant vers la plaine du Var, allant de Saint-Augustin jusqu’à Nikaïa et au Centre Administratif Départemental (CADAM)

 

  • une branche Sud de 1,9 km, desservant les deux terminaux de l’aéroport depuis Saint-Augustin

La ligne se poursuit sur un tronc commun de 7,7 km, depuis le futur pôle multimodal de Saint-Augustin à l’Ouest vers les quartiers Est. Elle continue sa route dans le centre-ville en souterrain (4 stations) jusqu’au port de Nice.

Le tracé de la ligne Ouest-Est

 

Les grandes étapes du projet

 

- Octobre 2013 : début des travaux à l’Est rue Ségurane (diagnostics archéologiques et déviations des réseaux) et à l’Ouest au MIN pour la réalisation du pont-rail Saint-Augustin/Aéroport (démolition de bâtiments et déviations des réseaux)

- Novembre 2013 : attribution du marché de génie civil pour la construction du tunnel, des stations souterraines et des puits d’entrée et de sortie du tunnelier au Groupement Thaumasia, conduit par Bouygues TP, à l’issue d’une procédure de marché public.

- Février 2014 : signature du marché pour la réalisation des ouvrages souterrains avec le groupement Thaumasia dont Bouygues TP est le mandataire

- Avril 2014 : démarrage des travaux préparatoires de génie civil des stations

- Septembre 2014 : creusement du puits d’entrée du tunnel, rue Ségurane

- Début 2015 : attribution du marché de maitrise d’oeuvre et d’études pour la réalisation du centre de maintenance Nikaïa (CADAM)

- Avril 2015 : démarrage du génie civil de la station Durandy

- Septembre 2015 : démarrage du génie civil de la station Garibaldi

- Décembre 2015 : début d’assemblage du tunnelier dans le puits d’entrée

- Fin 2015 : démarrage du génie civil des stations Jean Médecin et Victor Hugo et fin des travaux du Pont-Rail Saint Augustin

- Mars 2016 : début du creusement du tunnel par le tunnelier

- 2015/2017 : section en surface > travaux d’aménagements, construction du centre de maintenance (près stade Charles Erhmann)

- Mi-2018 : mise en service de la ligne entre le CADAM et Magnan

- Fin-2018 : mise en service entre le CADAM, l’aéroport et la station Jean Médecin

- 2019 : mise en service de la totalité de la ligne jusqu’au Port

Anticiper les défis des transports urbains de demain

 

  Le projet s’articule autour de 6 grands principes d’aménagement urbains et paysagers :

  • penser la rue en tenant compte des différents usages (tramways, automobiles, piétons, personnes à mobilité réduite, vélos, livraisons…)
  • assurer le confort aux piétons avec des trottoirs élargis et des aménagements adaptés
  • privilégier la simplicité des aménagements afin de faciliter la fluidité des déplacements
  • traiter les sols dans un souci d’unité et d’harmonie en termes de couleur et texture
  • mettre en exergue le caractère méditerranéen de Nice et de sa région
  • proposer des essences d’arbres en cohérence avec l’identité de chaque lieu traversé

 

Vous pouvez consulter, ici, l’étude d’impact

  • 1ère partie - Cadre réglementaire
  • 2ème partie - Résumé non technique – Prise en considération de la notion de programme
  • 3ème partie - Analyse de l’état initial
  • 4ème partie - Synthèse des partis d’aménagement étudiés et présentation de la solution privilégiée - Présentation de la solution retenue
  • 5ème partie - Analyse des impacts du projet sur l’environnement et mesures associées – Effets du projet sur la santé et mesures associées - Analyse des effets cumulés avec d’autres projets connus - Évaluation des coûts collectifs des pollutions et nuisances et des avantages induits pour la collectivité
  • 6ème partie - Analyse des méthodes et difficultés rencontrées dans l’évaluation des impacts - Auteurs des études - Conclusion - ANNEXES

Un financement partagé

Coût total de l’opération : 650 M€ HT (770,7 M€ TTC) valeur décembre 2009.

- Ce coût correspond au coût du projet tel qu’il figure dans le dossier d’enquête publique 639,9 M€ HT (758,7 M€ TTC) valeur décembre 2009 majoré de 10,1 M€ HT (12 M€ TTC) correspondant au surcoût de l’arrivée du tramway sur le quai Cassini et l’ajout d’une station supplémentaire dans le secteur de la Californie, conformément aux réserves et recommandations de la commission d’enquête.

- Le projet bénéficie donc d’environ 224 M€ de subventions :

> État : 52,8 M€,

> Conseil Général des Alpes Maritimes : 50 M€,

> Région Provence-Alpes-Côte d’Azur : 50 M€,

> Europe (Feder) : 3 M€,

> Ville de Nice : 50 M€ sous forme de fonds de concours à la Métropole Nice Côte d’Azur (délibération du Conseil Municipal du 13.06.2014).

> Commissariat Général à l’Investissement, par lettre en date du 21 décembre 2015, a annoncé l’attribution d’une participation financière de 4 690 000 euros sur l’opération achat du matériel roulant et plus particulièrement sur le volet « optimisation énergétique liée au matériel roulant du tramway » dans le cadre de la seconde tranche de « Ville de demain ».

> Par ailleurs, la SACA (société aéroportuaire) s’est engagée à prendre en charge des travaux pour un montant compris entre 10,2 et 12,6 M€.

- Financement par l’emprunt :

> La Banque Européenne d’Investissement et la Métropole ont signé le 21 novembre 2014 un contrat de financement de 250 millions d’euros pour la réalisation de la ligne 2 de tramway de Nice Côte d’Azur. La Caisse des Dépôts et Consignations s’est également engagée à participer au financement de cette opération à hauteur de 250 millions d’euros dans le cadre d’un contrat de prêt signé avec la Métropole le 9 février 2015

Chiffres clés

  • 11,3 km de tracé dont 3,2 km en tunnel
  • 20 stations dont 4 souterraines
  • 19 rames d’une capacité de 300 personnes
  • 105 000 passagers/jour (140 000 en quelques mois)
  • 3 minutes entre chaque rame
  • 26 minutes de l’aéroport Nice Côte d’Azur au port de Nice
  • 20 000 voitures en moins sur la Promenade des Anglais
  • 210 000 personnes et emplois desservis à moins de 500 mètres du tracé
  • 2 400 arbres le long du tracé de la ligne   Ouest-Est
  • 2018 fin des travaux