Une technique de construction sûre et éprouvée

ED8J7636

L’utilisation d’un tunnelier à pression de boue, adaptée au sous-sol niçois et la technique des parois moulées sont les solutions retenues pour le creusement du tunnel et des stations souterraines.

 

Le tunnelier

 

L’utilisation d’un tunnelier à pression de boue, adaptée au sous-sol niçois et la technique des parois moulées sont les solutions retenues pour le creusement du tunnel et des stations souterraines.

 

Le tunnelier à pression de boue

 

Dans le même temps, la machine réalise les anneaux de béton en assemblant les segments circulaires (voussoirs) qui les composent pour former « le tube ». L’étanchéité est réalisée en écrasant entre eux les joints caoutchouc que porte chaque voussoir, puis en injectant du mortier sous pression pour bien colmater le terrain tout autour de chaque anneau assemblé.

Le tunnelier construit la paroi de 40 cm d’épaisseur en béton du tunnel en même temps qu’il avance en creusant. Ainsi, le volume de terre enlevé au moment du creusement est immédiatement remplacé par le tube en béton, ce qui évite la décompression (et donc les déformations) du sol en place.

Les déblais, mélangés dans la chambre d’abattage à la boue (appelée « bentonite »), sont pompés dans des canalisations de 50cm environ de diamètre courant sous la rue Gautier et rejoignent la centrale de séparation des déblais et de la boue située sur le port. Les déblais sont ensuite évacués par bateau vers des décharges spécialisées.

Plan de coupe du tunnelier

 

Maquette du tunnelier à l’échelle 1/50ème :

 

Les parois moulées

 

Les murs périphériques des puits d’entrée et de sortie du tunnelier ainsi que ceux des  stations souterraines sont réalisés en parois moulées.

Cette technique consiste à construire depuis la surface (et donc sans aucun terrassement) les parois périphériques des « boites » des puits ou des stations. Une machine,  haveuse ou hydrofraise, creuse à l’intérieur d’un bain de boue spéciale sur une largeur d’environ 1mètre jusqu’à une trentaine de mètres de profondeur. Comme pour le creusement du tunnel, ce bain de boue retient les parois du terrain en attendant l’insertion des cages d’armatures métalliques puis le coulage du béton. Ce dernier étant plus dense que la boue, il la refoule vers le haut où elle est progressivement pompée vers une centrale de retraitement pour être recyclée.

Une fois les parois périphériques réalisées, l’étape suivante consiste à réaliser le fond des futures stations en injectant toujours depuis la surface, du mortier sous pression qui prendra la place du sol en place pour réaliser un bouchon étanche jusqu’aux parois précédemment réalisées.

Une fois parois et bouchon de fond terminés, l’excavation des terres et le pompage de l’eau restées emprisonnées dans la « boite » peut commencer, ce qui évite toute incidence sur la nappe phréatique extérieure.

Une disposition spéciale est de plus mise en œuvre à Nice : pour limiter les nuisances sonores qui ne manqueraient pas d’apparaitre si le creusement était entièrement réalisé à ciel ouvert, un couvercle, ou plus exactement une dalle de couverture, est réalisé après une première phase de terrassement, puis le reste du creusement se fera sous cette dalle pour limiter le bruit et les diffusions de poussières. Cette technique est appelée « creusement en taupe » par analogie avec ces petits bâtisseurs de galeries souterraines !

 

Le marché pour la réalisation des ouvrages souterrains (tunnel, stations souterraines, puits d’entrée et de sortie du tunnelier) de la ligne Ouest-Est de tramway a été attribué en novembre 2013 au Groupement Thaumasia dont Bouygues TP est le mandataire.

Présentation du groupement Thaumasia

Le groupement a pris pour nom “thaumasia”, ce qui évoque en grec : “ouvrage d’art exceptionnel”. Par ce nom, le groupement souhaite afficher son ambition : accompagner la ville de Nice dans sa démarche exceptionnelle de ville verte du 21ème siècle et l’inscrire dans l’histoire. En effet, les sept Merveilles du monde étaient toutes des “thaumasia”.

Le pilotage de l’opération et les travaux de génie civil et des équipements du tunnel et stations seront réalisés par :

• Bouygues Travaux Publics

• Bouygues Travaux Publics Régions France

• Solétanche Bachy France

• Solétanche Bachy Tunnels

• CSM Bessac

Les travaux de voirie et réseaux divers seront réalisés par:

Colas Midi-Méditerranée et Garelli qui sont basées à Nice

Les études de Projet seront réalisées par :

Systra, filiale de la SNCF et la RATP spécialistes internationaux des projets ferroviaires et de transport en commun en site propre (TCSP).

THAUMAISA-logo

Cliquez sur l’image pour télécharger le document